Curriculum Express

 

 Voit le jour dans le fin-fond du Massif Central en 1950 ….

 

 Parfaitement bilingue Patois-Français dès ses premiers grognements. Apprend à lire dans le « Chasseur Français » en gardant les vaches, à voir l’heure au soleil et à faire du feu sous la pluie…

 

 Subit le pensionnat dans sa prime jeunesse, et en garde encore des traces… a néanmoins la chance d’échapper aux abbés Morel, Cottard et assimilés.

 

 Poursuit quelques temps des études et les juge vite inutiles... Excellent en Français, n’apprend que ce qui l’amuse : Anglais, Italien... Philo (si !!)… Envoie tout paître peu après Mai 68 suite à un chagrin d’amour… Un gros.

 

 « Monte à Paris » comme tous les Auvergnats…. ( Jeum’voyais déjà… )

 

 Travaille un peu « dans le social » comme tous les baba-cool de l’époque. Se frotte à l’enfance délinquante, récolte et distribue quelques gnons. Porte alors barbe et cheveux en rapport avec sa fonction… Fume énergiquement le pétard comme tous ses congénères.

 

 Quitte la capitale officielle pour celle de la gastronomie. Rencontre la mère de ses enfants et l’épouse pour ne pas lui rendre tout l’argent qu’elle lui a prêté.

 

 Se calme un peu (en apparence) et apprend un « vrai » métier : tourneur-ajusteur-fraiseur… face à l’incompréhension totale des baba-cool alentour… Un grand merci à l’AFPA.

 

 Travaille dur en mécanique générale, outillage, fabrication de prototypes, moules et modèles. Change souvent d’employeur et gagne ainsi de mieux en mieux sa vie. Découvre la Commande Numérique, tombe raide dingue de l’informatique et de la CFAO… Pratiquait déjà l’Internet bien avant tout le monde.

 

 Contribue à fabriquer les deux plus beaux enfants du diocèse de Lyon et des environs immédiats. Les prénomme « Erwann » et « Gwenaëlle » au mépris de toute convenance.

 

 Subit la crise comme tout le monde en 1992 et se reconvertit par hasard dans le technico-commercial… Doit apprendre en urgence à faire les nœuds de cravate.

 

 Part aux States découvrir la World Company, les Pom-Pom Girls et les boîtes automatiques.

 

 Sévit actuellement ici :

 

 Mais……. se tient toujours prêt à partir pour de nouvelles aventures….

Retour

 

 

PS : aux dernières nouvelles, il vient de découvrir le parapente

 

                               

 

Suite à une initiation inoubliable, il ne pense plus qu’à s’envoyer

en l’air le plus souvent possible….. ici , , ailleurs…

 

               

 

« Pourquoi voler ? Car une fois que vous aurez essayé de voler,

vous marcherez sur terre les yeux tournés vers le ciel,

car là vous êtes allé, et là il vous tarde de retourner. »

 

© Léonard de Vinci